Cette Newsletter est à l’adresse de nos patientes et de toutes les femmes qui la liront et qui souhaitent une information fiable, claire, simple, efficace et sécuritaire sur la médecine et la chirurgie esthétique. Nous suivons en permanence l’actualité, les congrès spécialisés et nous vous donnerons un avis autorisé sur cette évolution avec un focus particulier sur certains points techniques.


REDONNER SON ECLAT A LA PEAU : PEELING ET MESOLIFT

Les vacances sont passées... Il est temps de prendre de bonnes résolutions pour redonner tout son éclat à la peau. Le soleil est bénéfique pour le moral mais il altère la peau. Elle est plus sèche, plus terne, moins ferme. Pour combattre ces phénomènes rien de tel qu’une bonne cure de jouvence qui permettra aussi d’affronter les rigueurs de l’hiver dans de très bonnes conditions.

 

Redonnons du lustre, de la fermeté, de l’éclat à la peau du visage, du cou et du décolleté.

 

Nous vous conseillons ainsi deux protocoles très simples à réaliser : le mésolift et/ou le peeling superficiel.

 

Le MESOLIFT, à raison de quatre séances espacées de quinze jours, va apporter acide hyaluronique, vitamines, sels minéraux, acides aminés de manière à rétablir un métabolisme optimal. Un micro peeling associé permettra aux nutriments une meilleure absorption et une potentialisation du résultat.

 

Le PEELING superficiel à l’acide glycolique fortement dosé ou au TCA faiblement dosé fera disparaître les couches superficiels de l'épiderme et permettra un renouvellement efficace des cellules. Deux à quatre séances, selon les peaux et l’âge sont souhaitables.

 

Bien entendu une préparation préalable et un entretien sont indispensables à l’obtention du résultat souhaité. Les gammes proposées dans ce cas utilisent l’acide glycolique à quinze pour cent, les vitamines A, B, C et E et des antioxydants.


LES LEVRES UN IMPACT POSITIF SUR LE VISAGE, UN GESTE SIMPLE

Les lèvres sont centrales dans le visage et dégagent jeunesse, sensualité et douceur.

 

Elles font l’objet de traitements très simples entre des mains expertes et de résultats TRÈS NATURELS si la réalisation est faite dans les règles de l’art.

 

Penser à redonner à vos lèvres un peu plus de peps et de pulpe. Votre visage n’en sera que plus féminin et plus expressif, votre maquillage en sera facilité. Par ailleurs l’acide hyaluronique est un excellent vecteur de l’hydratation et participe au bon métabolisme des lèvres.

 

Pour ce faire on utilise un acide hyaluronique spécialement adapté aux lèvres. L’injection est rapide et supportable et le résultat immédiat.


LIPOASPIRATION, LIPOSUCCION et LIPOSCULTURE

Qu’en est-il des ces trois termes ?

 

La technique inventée à la fin des années quatre-vingt a été baptisée LIPOSUCCION. Elle concernait le traitement ponctuel de certaines localisations graisseuses résistantes à l‘amaigrissement.

 

Par la suite le mot LIPOASPIRATION a été utilisé par la majorité des chirurgiens pour donner une appellation plus médicale et correspondant à la réalité technique. En effet on aspire la graisse on ne pratique pas une succion.

 

Le mot LIPOSCULTURE est beaucoup plus récent car la technique et les concepts ont évolué. En effet, aujourd’hui il est possible d’aspirer n’importe quelle zone du corps et de grandes quantités de graisse en un seul temps. Cette technique permet donc de sculpter le corps et de donner des résultats spectaculaires.

 

Cette technique reste bien entendu une intervention chirurgicale très sérieuse et doit être exécutée par un chirurgien expert dans une structure chirurgicale de haut niveau.


FAIRE DISPARAITRE OU ATTENUER LES RIDES DE LA PATTE D’OIE

Ces plis et ces rides situés à l’angle externe des paupières sont dus à l’activité permanente des muscles orbiculaires. On peut les faire disparaître ou les atténuer tout en conservant une certaine expression. Le regard ne sera donc pas figé.

 

L’application de TOXINE BOTULIQUE dans cette zone est rapide. Le résultat apparaît vers le troisième jour et est maximal au quinzième jour.

 

CICATRICE ET IMPLANTS MAMMAIRES, LAQUELLE CHOISIR ?

Trois incisions sont décrites pour mettre en place les implants mammaires :

 

La voie aréolaire et la voie sous mammaire sont les incisions les plus pratiquées. Elles permettent une vision et une sécurité opératoire optimales. Voir en chirurgie est essentiel au décollement musculaire et au bon placement de l’implant. La coagulation parfaite des vaisseaux sanguins n’est possible que si l’on voit ce que l’on fait. Par ailleurs les cicatrices sont d’excellente qualité. Ce sont les raisons principales du choix de ces voies d’abord.

 

On choisit la voie aréolaire si l’aréole est de taille correcte dans le cas contraire il faut utiliser la voie sous mammaire.

 

La voie axillaire est la plus ancienne. Elle a été progressivement abandonnée par la majeure partie des chirurgiens car les techniques évoluent. C’est une voie de réalisation simple mais qui a l’inconvénient majeur de ne pas permettre la vision du travail. Elle ne permet pas un décollement correct des muscles et donc un placement optimal de l ‘implant. La coagulation est impossible. La cicatrisation même si elle est dans l’aisselle n’est pas toujours du meilleur effet.

 

LES TECHNIQUES RECENTES : LA RADIO FREQUENCE


radiofrequenceOn fait pénétrer dans les tissus de la chaleur générée par des ondes courtes.
 
Le but serait de stimuler la synthèse du collagène en stimulant l’épiderme et le derme par ce chauffage et d’agir au niveau des cellules graisseuses.
 
Le résultat serait un raffermissement de la peau atténuant ainsi son relâchement.
 
Une diminution de la graisse superficielle serait possible.

Il s'agit d’une des très nombreuses techniques médicales proposée sur le marché dont les résultats scientifiques ne sont pas encore prouvés et admis par la communauté scientifique.

Il peut exister un risque de brûlure si la technique n’est pas maîtrisée.

En somme pas de résultat peu de risques sinon financiers.

 

Cette newsletter est indépendante et ne dépend pas financièrement d’aucune institution médicale ou scientifique ou d'un laboratoire .