la douleur en chirurgie esthétique

 

La douleur est un sujet essentiel qui est et doit absolument être abordé lors de toute consultation en esthétique.

 

Bien entendu, comme il est coutume de le penser, la douleur est ressentie de manière différente entre les individus. L’explication la plus courante est de dire que les récepteurs à la douleur sont plus nombreux et sensibles chez certains, et de conclure qu’il existe une inégalité constitutionnelle entre les individus.

 

Cette explication est très incomplète car il existe probablement de nombreux autres facteurs tels que l’origine ethnique, le contexte socio-culturel et l ‘éducation, l’expérience personnelle de chacun, l’anxiété, le stress, … Mais cette douleur existe et il faut savoir la gérer.

 

Plusieurs éléments peuvent contribuer à gérer la douleur

La communication entre le médecin et son patient est essentielle. Il est important de bien expliquer la technique opératoire et le pourquoi de la douleur. Il est possible de donner une quantification de la douleur avec une échelle de 0 à 10, de bien préciser quand survient la douleur, quel son type, combien de temps elle va durer et comment il est possible de la calmer. Un patient en confiance et bien informé aura toujours moins mal.

 

La proximité et la réactivité de l’équipe médicale sont des facteurs qui rassurent les patients. La gestion du stress avant, pendant et après l’opération permet une meilleure gestion de la douleur.

 

Chaque intervention provoque un type de douleur différent

De nombreuses interventions ne sont pas douloureuses mais donnent plutôt une sensation de gêne : rhinoplastie, blépharoplasties, liftings, lipomodelage, ptôse et réduction mammaire, …

 

La lipoaspiration est responsable d’une douleur modérée et certaines zones plus que d’autres. La chirurgie de l’augmentation des seins, les plasties abdominales donnent des douleurs dont l’intensité est très variable selon les patientes.

 

La douleur ne dépend pas que de l’intervention

Il est intéressant de constater que pour une même intervention, certaines patientes ont mal et d’autres pas ou très peu. Un chirurgien expérimenté sera capable de prévoir assez souvent l’intensité douloureuse pour chacune et de la prévenir. Un traitement et un repos adaptés permettent de contrôler la douleur et passer les jours post-opératoires avec sérénité. Plusieurs autres facteurs sont importants et sont développés lors des consultations.

 

Parler de la douleur représente donc une étape importante en esthétique et il est important de la personnaliser et de permettre ainsi une adaptation optimale du patient au traitement.